Accueil / Article / Audit énergétique d’une maison et usage de la maquette numérique

Audit énergétique d’une maison et usage de la maquette numérique

La maquette numérique a l’avantage de nous projeter l’état actuel de la maison et de nous apporter la vision des états futurs comme l’intégration de l’isolation, les passages des gaines et des tuyaux, la mise en place des nouvelles menuiseries, conduits de fumées, etc …

Les installateurs peuvent apporter aux clients des informations mis-en-place et les coupler au carnet numérique du bâtiment, afin de savoir ou passent les nouveaux éléments de la maison (réseaux ventilation, électricité, plomberie, etc …)

Les installateurs ou le modeleur BIM, une fois rentrés au bureau modélisent dans la maquette numérique les modifications apportés sur le chantier.

Avantages :

Ce processus, rapporte un gain de temps sur la mise en oeuvre en définissant les zones de passages.

Désavantages :

Les installateurs doivent se former au BIM et acquérir une tablette et des logiciels de lecture qui ne sont pas toujours gratuits.

Problématique :

Souvent, dans un premier temps, les clients demandent au bureau d’étude l’élaboration d’un concept pour la rénovation de leur bâtiment ou maison selon le respect des normes en vigueurs.

La problématique dans le cas d’une maison vétuste est que les clients ont un petit budget et une grande maison à rénover. Ils veulent changer les isolations et les éléments de la chaufferie, ils font fasse a des choix techniques, mais ne savent pas comment s’y prendre.

Dans ce cas, il est très intéressant de faire appel à quelqu’un qui est à la fois un modeleur BIM et qui connaisse la technique CVC, car avec ses deux chapeaux, la communication est plus direct et les coûts en conséquence seront réduits. Souvent un modeleur BIM/commercial entre en contact avec le client et transmet les informations à un bureau d’étude qui fera le travail, dans ce cas attention car la communication se perdra dû au manque de connaissance du modeleur et en conséquence les informations aller-retour ne sont pas claires.

Conclusion :

Tout d’abord, l’utilisation de la maquette numérique sur des chantiers de rénovation en est aujourd’hui à ses débuts. Elle suscite un intérêt certain, mais encore peu de professionnels sont sensibilisés au potentiel de cet outil et à son utilisation. La maquette numérique est un outil nouveau, auquel il faut s’adapter, sans avoir peur de se faire dépasser. Chacun doit trouver sa place dans le processus de travail mis en place. Toutefois, la maquette numérique apporte un nouveau regard sur le chantier. Elle permet d’appréhender le projet dans sa globalité. Lorsqu’un phasage est nécessaire, la maquette numérique est le support idéal pour effectuer différentes propositions et les visualiser. Sur ces points, elle permettra d’assurer au mieux la basse consommation et compatibilité des travaux réalisés. Elle permet aussi de conserver une trace des travaux durant toute la durée de vie de la maison, traces qui pourront servir à la maintenance (des réseaux par exemple) ou encore à la conservation d’un historique en vue de nouvelles évolutions du logement. Lors de la revente, les acheteurs auront des données concernant toutes les interventions effectuées (un peu comme le carnet d’entretien d’une voiture).

Dans ma relation avec le client, la maquette numérique devient un support de communication et un outil de collaboration entre les professionnels et les clients. Elle facilite les échanges avec les professionnels qui interviendront sur le projet. Dans mon mode de travail, la maquette permet aux clients de mieux appréhender certains aspects techniques et de se projeter plus facilement dans leur projet de rénovation.

Sur des projets plus complexes, la maquette numérique est pour moi un outil précieux d’aide à la décision, par exemple dans les conflits des techniques. Les clients et architectes peuvent visualiser les différentes possibilités et solutions envisageables en regard du projet initial et de contraintes particulières.

Grâce à la simulation 3D, les clients peuvent avoir une vision extrêmement précise et concrète de leur projet tel qu’il sera une fois finalisé. Cette visualisation leur permet de mieux se projeter, mais aussi d’être rassurés sur le fait que tous les professionnels qui interviendront sur leur chantier auront la même vision partagée de leur projet de rénovation.

Quand on parle de processus BIM, on peut avoir un apriori sur la complexité que cela va représenter. Or, le BIM s’adapte au chantier sur lequel je l’utilise, dont les chantiers de rénovation. Par ailleurs, il convient de ne pas négliger le rôle de la personne qui modélisera la maquette numérique, appelé BIM Modeleur. En plus de concevoir une maquette adaptée aux besoins du chantier, il a également une fonction support auprès des professionnels et peut être force de proposition si nécessaire.

Enfin, mes expérimentations me portent à croire qu’il serait nécessaire d’intégrer la maquette numérique au moment de l’audit énergétique. Par ailleurs, mon expérience me laisse aussi penser qu’il serait pertinent que le BIM Modeleur participe aux échanges avec les professionnels lors de la réflexion sur la conception du projet, la proposition de scénarios de rénovation et la validation du projet final avec les clients. Pour cette raison le modeleur BIM devra maîtriser les compétences techniques.

Mode de procéder :

Après avoir reçu la demande d’étude énergétique de la part du client ou architecte dans le cadre d’une rénovation, J’élabore dans un premier temps un relevé et des prises de mesures de la chaufferie existante, des émetteurs et de la constitution de enveloppe. Si le client ou architecte ne détient aucun plan, alors, j’effectue un relevé complet intérieur et extérieur de la maison. Avec le client j’affine les objectifs à atteindre et je passe à la modélisation.

Une fois la modélisation réalisée, j’élabore plusieurs variantes :

  • bilan thermique (variantes isolations),
  • solutions techniques quant à la chaufferie,
  • coûts par variante,
  • taux de CO2 rejeté (écologie),
  • subvention cantonales (vitrages, isolations, etc …),
  • retour sur l’investissement sur x années,

Un rapport sera élaboré avec l’analyse de chaque variante :

  • ranking des variantes en classifiant les rénovations de la moins cher à la plus cher,
  • ranking des variantes avec une classification de la plus écologique à la moins écologique (taux de CO2),
  • ranking des variantes avec une classification selon le retour sur l’investissement,

En fonction de la demande du client une modélisation par variante pertinente sera effectuée afin de l’aider dans sa décision. Le client et l’architecte peuvent visualiser en 3D l’état futur de la maison en fonction des variantes proposés, afin de faciliter la décision. Avec la maquette numérique, le client pourra voir à quoi pourra ressembler sa maison après rénovation et les étapes par lesquelles il faudra passer pour y arriver. Cette maquette numérique contiendra toutes les informations techniques nécessaires à la phase d’exécution des travaux. Il est possible ainsi de prévoir et anticipé les futurs travaux.

Une fois la variante retenue, …..

Pour réduire d’avantage le budget de la rénovation, la maquette numérique permet je jouer sur la disposition des différentes pièces de la maison. En implantant seulement les pièces nécessaires dans un premiers temps, on peut réduire la facture de la plomberie, la maquette numérique nous aide à visualiser et chiffrer les différentes possibilités qui s’offrent au client. en effet, nous pouvons extraire les quantités voulus et les associés à une base de données propres aux entreprises afin d’obtenir un coût précis.

Avec des visionneuses gratuites j’aide les clients et installateurs à manipuler les maquettes numériques.

A propos Admin

Voir aussi

Labellisations du bâtiment passif

Pour s’assurer d’atteindre l’optimum énergétique, vous pouvez, en tant que maître d’ouvrage, faire vérifier votre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *