Accueil / Article / CEPH en suisse

CEPH en suisse

Une des façons de se prémunir contre d’éventuelles malfaçons est de s’appuyer sur des spécialistes de la construction passive : les diplômés CEPH, c’est-à-dire “Concepteur Européen Bâtiment Passif”. Sans être une obligation, le diplôme CEPH est un gage que l’architecte, le BET ou tout autre professionnel que vous avez sélectionné a non seulement étudié les principes du passif, mais qu’il a également passé avec succès l’examen qui accompagne la formation du même nom.

Cette formation internationale a été conçue en 2010 par le Passive House Institute, en Allemagne, afin de faire acquérir aux professionnels à travers le monde les clés de ce nouveau mode constructif.

Le cursus CEPH est complété par 3 formations secondaires :

CEPH+ : qui s’adresse toujours aux concepteurs (architectes, BET, etc.), mais est consacrée à des problématiques spécifiques, telles que la rénovation ou le tertiaire.
CEPH A : qui est destiné aux artisans,
CEPH D : qui s’adresse aux décideurs, c’est-à-dire aux bailleurs sociaux, aux collectivités locales, ou encore aux grandes entreprises qui envisagent de construire leur siège en passif.

En 2017, on recensait 5 600 concepteurs diplômés CEPH à travers le monde, dont seulement 3 en Suisse. 2 700 artisans étaient également diplômés CEPH A dans le monde. Ces professionnels sont référencés sur deux bases de données internationales, utilisées par les maîtres d’ouvrage pour recruter les professionnels de leur équipe.

Liens utiles :

CEPH

Minergie A

A propos Admin

Voir aussi

Labellisations du bâtiment passif

Pour s’assurer d’atteindre l’optimum énergétique, vous pouvez, en tant que maître d’ouvrage, faire vérifier votre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *